Vous êtes ici : Le dossiers du Mag de la Maison > Bricoler > Nettoyer sa toiture : guide et conseils d'entretien

Nettoyer sa toiture : guide et conseils d'entretien

Composant essentiel d’une maison, la toiture ne doit jamais être négligée, il en va de sa longévité et de sa bonne étanchéité. Pour prévenir son altération due aux intempéries et aux pollutions en tout genre, un entretien et un nettoyage réguliers sont de rigueur. Voici comment procéder.

nettoyage de toiture

L’importance du nettoyage de la toiture

Au fil des années, le toit est victime de nombreuses agressions pour ne citer que la pollution, la pluie, le vent, le soleil, le gel, la neige ou encore la grêle. Au bout d’une trentaine d’années, elle finit par s'abîmer sérieusement si aucun entretien n'a été fait au fil des années. Cela dépend aussi et surtout du type de couverture. On sait que les tuiles par exemple sont très sensibles aux variations climatiques et ont aussi du mal à supporter l’effet des lichens, des mousses, des champignons ou des algues qui s'y développent. Tous ces facteurs fragilisent la structure qui devient poreuse. L’étanchéité commence alors à faire défaut et l’humidité risque de s’installer très vite dans votre maison sans parler des éventuels dégâts des eaux qui pourraient se produire. Pour éviter les dommages irrémédiables, adopter des gestes préventifs de nettoyage et d’entretien est indispensable.

Le nettoyage en lui-même

Avant de nettoyer à l’eau, retirez préalablement toutes les saletés en utilisant un aspirateur-souffleur, que vous passerez également dans les gouttières. Passez ensuite au nettoyage. Deux solutions s’offrent à vous. La première technique qui est aussi la plus classique consiste à nettoyer avec de l’eau et une brosse. Si votre couverture est faite de tuiles, faites en sorte de ne pas toucher à l’intérieur du matériau, mais uniquement l’extérieur. Dans le cas où le toit est vraiment très sale et que le nettoyage à la brosse n’a pas abouti, optez pour un lavage à haute pression.

Le traitement anti-mousse écologique

Un nettoyage à l’eau est malheureusement insuffisant pour maintenir en bon état la toiture pendant plusieurs années. Les lichens, mousses, algues et autres champignons finissent par reprendre rapidement le dessus et vont fragiliser votre toiture en la rendant très poreuse. D’où l’importance de réaliser un traitement anti-mousse. Sur le marché, le choix des produits anti-mousse, fongicides et algicides est particulièrement vaste. Leur application s’effectue aisément à l’aide d’un pulvérisateur, mais attention, ils sont particulièrement nocifs pour l'environnement d'autant qu'ils vont directement dans les gouttières puis dans les canalisations et les égouts. Sans compter que le moindre courant d'air risque d'en envoyer sur vos végétaux qui seront définitivement grillés.

Préférez un anti-mousse naturel, écologique, concocté à partir d’acide citrique (12 cuillères à soupe), de bicarbonate de soude (4 cuillères à soupe), d’huile végétale (8 cuillères à soupe) et de 60 gouttes d’huile essentielle de tea tree. Vous le pulvériserez par beau temps, sans pluie annoncée : les lichens et autres algues auront séché au bout de 72 h, vous n'aurez plus qu'à les nettoyer au jet d'eau avec une brosse.

Le traitement hydrofuge

En plus de protéger votre toiture contre les attaques bactériennes, il est également indispensable de l’hydrofuger, ce qui va permettre de conserver son bon état ainsi que sa couleur et éviter l’apparition des fissures. Cet imperméabilisant est généralement composé de résine acrylique siliconée ou d’eau. En la matière, vous pouvez opter pour l’hydrofuge filmogène qui va juste empêcher le passage de l’eau et de l’air ou l’hydrofuge à effet perlant qui protège la couleur de la couverture tout en faisant évaporer l’eau.

Les consignes de sécurité

L’idéal est de procéder au nettoyage de la toiture au moins une fois par an. Soit au printemps, après le passage de l’hiver pour réparer les éventuels dégâts et remettre en état la structure avant l’été, soit à la fin de l’automne, pour se débarrasser des débris qui se sont accumulés sur l’année.

Il est important de ne travailler que par temps sec. Équipez-vous de chaussures antidérapantes, d'un casque de sécurité et d’une tenue adaptée avec harnais avant de procéder aux travaux. Par ailleurs, il est fortement recommandé de ne jamais travailler seul, mais au moins à deux pour renforcer la sécurité.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4TXXym

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture ...