Vous êtes ici : Le dossiers du Mag de la Maison > Rénover > Les différents types de chaudières à fioul

Les différents types de chaudières à fioul

Les travaux de rénovation de la maison étaient l’occasion pour moi de procéder au remplacement de mon vieux chauffage au fioul qui commençait sérieusement à dater. Mon choix s’est ainsi porté sur la chaudière à condensation.

Les différents types de chaudières à fioul

Modèle standard où à basse consommation ?

Vous trouverez sur le marché trois grands types de chaudières à fioul et le plus communément rencontré est le modèle standard. L’on retrouve généralement cet équipement dans les anciens bâtiments. Concernant mon cas, ma maison en est équipée. Et même si mon système de chauffage fonctionne encore très bien, je programme tout de même de le remplacer. La raison ? J’ai remarqué que pour la même quantité commandée, ma livraison de fioul domestique est de moins en moins espacée.

Selon Qualifioul, mon distributeur de fioul, c’est le signe que ma chaudière vieillissante est devenue très gourmande en énergie. Ainsi, j’ai profité de gros travaux dans la maison pour remplacer l’appareil. De plus, je pouvais bénéficier de subventions en sachant que mon objectif était de réduire ma consommation en énergie en matière de chauffage. Mais d’ores et déjà, je ne vais plus acheter une chaudière à fioul classique.

L’on me conseille alors un modèle à basse température. Déjà plus régulée par rapport à celui standard, ce type de chaudière diffuse la chaleur en fonction de la température ambiante d’une pièce. Ainsi, une fois le lieu chauffé, l’appareil s’éteint automatiquement. Par ailleurs, une chaudière à basse température est plus performante énergétiquement puisque différemment de la chaudière classique diffusant une température constante de 90 degrés, la chaleur dégagée par ce modèle n’avoisine que les 50 degrés.

Optez pour la chaudière à condensation

L'inconvénient principal d'un chauffage à basse température est qu’avec cet équipement je ne peux faire la demande d’un crédit d’impôt, il n'est pas non plus éligible aux aides de l'Agence Nationale de l’Habitat. Pourtant, l’installation d’une nouvelle chaudière à fioul revient chère et j’ai besoin de ces subventions pour son financement. D’où l’achat d’un modèle à condensation.

Considéré actuellement comme le plus performant des systèmes de chauffage à fioul, cet équipement consommerait moins de combustible en comparaison des deux autres modèles. Pour cause, les vapeurs d’eau ne sont pas rejetées, mais sont récupérées et réutilisées. Bref, une économie très intéressante de près de 25 à 30 % sur la facture de chauffage, et cela dès les premiers mois. Rien de surprenant si de nombreux particuliers privilégient de plus en plus cet appareil. En outre, associé avec un plancher chauffant, ce système de chauffage convient parfaitement aux grands espaces.

Mais la fonction d’une chaudière à condensation ne se résume pas seulement au chauffage. En effet, cet équipement peut-être aussi affecté à la production d’eau chaude sanitaire. Pour ce faire, rien de plus simple, faites comme moi, demandez à un technicien de relier votre ballon d’eau chaude avec votre système de chauffage central et le tour est joué. En outre, avec une chaudière à fioul à condensation, les émissions d’azotes et de gaz carboniques sont également moindres et ne polluent donc pas l’environnement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : zu4R3u

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture ...